Galerie Hervé Bize 17-19 rue Gambetta 54000 Nancy France T 33 (0)383 301 731 - F 33 (0)383 301 717 Du mardi au vendredi de 14h à 18h et sur RDV Le samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Entreprises

Forte de son expérience, de son étroite collaboration avec des artistes français et étrangers de premier plan, de ses contacts avec des acteurs du marché de l'art en France et à l'étranger, la galerie se tient à votre disposition pour étudier avec vous la manière dont votre société pourrait judicieusement développer une action artistique : conseils en vue d'acquisitions, expositions ponctuelles, soirées avec des conférenciers, interventions d'artistes, visites privilégiées d'expositions ou de foires.
Une sculpture sur un parvis, à l'entrée ou dans le hall d'un bâtiment, des peintures, photographies, dessins ou estampes dans des espaces de circulation ou de réunion, voici pour une société, quelle que soit sa taille, une ouverture possible sur l'art qui permet d'ouvrir sa communication sur un champ particulièrement large et de valoriser son rayonnement, tant auprès de ses clients que de ses salariés.
La loi relative au mécénat, modifiée en 2003 et amendée à plusieurs reprises, vise à favoriser l’engagement des entreprises, peu importe leur taille, dans le soutien à la création par l’acquisition d’œuvres d’artistes vivants.
L’article 238 bis AB du Code général des impôts dispose que les entreprises qui acquièrent “des œuvres originales d'artistes vivants et les inscrivent à un compte d'actif immobilisé peuvent déduire du résultat de l'exercice d'acquisition et des quatre années suivantes, par fractions égales, une somme égale au prix d'acquisition”.
Par conséquent, les entreprises bénéficient pendant cinq ans d’une réduction de base imposable équivalant à une somme identique au prix d’acquisition, dans la limite annuelle de 0,5% de leur chiffre d’affaires (les déductions s’effectuent à part égale chaque année).
Les entreprises concernées par cette disposition législative sont toutes les entreprises relevant de l’impôt sur les sociétés, y compris les sociétés d’exercice libéral.
Néanmoins, l’entreprise, afin de bénéficier de la déduction, doit exposer les œuvres acquises dans un lieu accessible au public et/ou aux salariés, et ce pour la période correspondant à l’exercice d’acquisition et aux quatre années suivantes (période d’amortissement de cinq ans).
Ainsi, la loi relative au mécénat culturel permet à une entreprise qui réalise un chiffre d’affaires annuel de 200 000 euros, d’amortir une œuvre d’un montant maximum de 5 000 euros. Cette entreprise bénéficiera chaque année, pendant cinq ans, d’une réduction de base imposable de 1 000 euros. Au final, le montant d’acquisition de l’œuvre aura été intégralement déduit.



 Bruno Carbonnet, <i>buisson ardent</i>, 1996, huile sur toile,  600 x 300 cm, collection Caisse des dépôts et consignations, Paris. <br/>Actuellement déposée au Musée historique lorrain, chapelle des Cordeliers, Nancy.

Bruno Carbonnet, buisson ardent, 1996, huile sur toile, 600 x 300 cm, collection Caisse des dépôts et consignations, Paris.
Actuellement déposée au Musée historique lorrain, chapelle des Cordeliers, Nancy.